AnaCorSR : caractérisation et répartition géographique des agents de l'anaplasmose des petits ruminants en Corse

AnaCorSR

AnaCorSR : caractérisation et répartition géographique des agents de l'anaplasmose des petits ruminants en Corse

Au moins 5 espèces d'Anaplasma sont décrites chez les petits ruminants, animaux de production d'importance en Corse. Ce projet vise à réaliser un état des lieux de leur présence, répartition géographique et co-infections sur l'île de beauté.

Les Anaplasmoses sont des maladies transmises essentiellement par piqûres de tiques. Anaplasma, la bactérie responsable de ces maladies, infecte obligatoirement les cellules hématopoïétiques. Anaplasma peut provoquer, selon l'espèce incriminée et l'hôte infecté, des fièvres, de l'anorexie, des avortements, des baisses de production, pouvant conduire à la mort de l'hôte. Des baisses d'immunité associées à la présence de ces bactéries prédisposent les animaux infectés à d'autres infestations parasitaires ou infections bactériennes.

Objectifs du projet

Cinq espèces d'Anaplasma sont responsables d'anaplasmose chez les petits ruminants : A. ovis, A. capra, A. bovis, A. marginale et A. phagocytophilum. L'objectif du projet est de déterminer quelles sont les espèces qui circulent en Corse sur ovin et caprins domestiques, quelle est leur répartition géographique et les co-infections par ces espèces. 

Mise en oeuvre du projet

Échantillonnage

La recherche des Anaplasma sera réalisée à partir de prises de sang réalisées dans le cadre de la prophylaxie. Comme il s'agit d'une étude exploratoire, environ 600 animaux (400 ovins et 200 caprins) sont inclus dans l'étude sur l'ensemble de la Corse. Le choix des élevages est réalisé sur un critère de représentativité géographique des élevages.

Un sous-échantillon de 10 animaux/élevage sera sélectionné, sur 60 élevages. Les animaux seront choisis sur la base de leur âge (> 2 ans), d'avortements récents ou d'état général faible. En effet, plus l'animal est âgé, plus il a été exposé au risque de piqûres de tiques et plus il risque d'être infecté.

Analyse moléculaire

Une PCR nichée multiplex est mise au point pour cette étude pour amplifier et détecter simultanément les 5 espèces. Les résultats seront vérifiés par séquençage sur une partie des échantillons.

Restitution des résultats auprès des participants

A la fin des analyses, les éleveurs et les organisateurs seront informés par courrier des résultats de leur propre élevage et des résultats de l'étude globale. Une information globale sera également transmise aux vétérinaires ayant participé.

Suite possible au projet 

La recherche des vecteurs pourra être entreprise en collaboration avec le GDS Corse. Pour cela, des élevages identifiés dans la première étude seront sélectionnés pour y réaliser des collectes de tiques. Les tiques seront ensuite identifiées par l'UMR BIOEPAR, et la compétence vectorielle pourra être étudiée.

Participants: 

Leaders: L. Malandrin (TiBoDi) - M. Gallois (GDS Corse: Groupement de Défense Sanitaire du Bétail).

R. De Cremoux (Idèle - Groupe de Travail “avortement des petits ruminants”).

S. Ferrandi - S. Grech-Angelini (GTV Corse: Groupement Technique Vétérinaire).

M. Riera - J.M. Santini (Les Laboratoires Cismonte et Pumonte de la Collectivité de Corse).

Période: 2020-2022

logosanacorsr

Contact

Date de modification : 11 septembre 2023 | Date de création : 14 mai 2020 | Rédaction : AC