Park Community : tiques et agents pathogènes transmis dans un contexte de réserve zoologique dédiée aux cervidés/bovidés

Park Community

Park Community : tiques et agents pathogènes transmis dans un contexte de réserve zoologique dédiée aux cervidés/bovidés

Les parcs zoologiques concentrent sur une aire réduite une communauté d'animaux et leur cohorte d'agents infectieux. La Réserve de la Haute Touche du Muséum National d'Histoire Naturelle est principalement dédiée aux Cervidés et Bovidés, dans un environnement forestier riche en tiques…. Quelles tiques et quels agents infectieux accompagnent cette concentration d'herbivores ?

La réserve zoologique de la Haute Touche s'étend sur 430 hectares dans l'Indre au milieu du parc forestier de la Brenne. De nombreuses espèces de Cervidés sont préservées sur ce site, originaires des cinq continents. Pour tenter de comprendre l'origine de troubles de santé probablement imputables aux agents pathogènes transmis par les tiques, nous avons établi une collaboration avec la réserve pour les étudier.

Objectifs du projet

Caractériser les espèces de tiques présentes dans la réserve et les agents pathogènes sanguins chez les herbivores.

Réalisations du projet

Au cours des 4 années du projet, 829 prélèvements sanguins ont été analysés, provenant de 70 espèces différentes principalement de Cervidés et de Bovidés. Les analyses moléculaires ont mis en évidence la présence de plusieurs espèces d'Anaplasma, de Theileria et de Bartonella, qui sont caractérisées par séquençage. Des trypanosomes ont été isolés par culture cellulaire. Les co-infections sont fréquentes, avec parfois les 4 genres présents chez un même animal.
Deux collectes de tiques ont été effectuées sur l'ensemble de la Réserve (101 points de collecte), en Mai et en Septembre, en plus de collectes dans les enclos et sur les animaux. Environ 16 000 tiques ont été identifiées, révélant la présence de 7 espèces différentes. Parmi les plus abondantes, en dehors de l'espèce la plus courante Ixodes ricinus, deux espèces inhabituelles en France : Haemaphysalis concinna et Haemaphysalis inermis.
Les analyses de compétence vectorielle de ces espèces de tiques inhabituelles sont toujours en cours.

Points forts

Cette étude a permis de confirmer une très forte densité de tiques dans la Réserve et d'infections ou de co-infections par de nombreux agents pathogènes chez les animaux.
Nous avons décrit pour la première fois en Europe la présence d'Anaplasma capra, une espèce zoonotique identifiée sur Cervidés dans la Réserve. Cette espèce est maintenant recherchée sur d'autres sites et d'autres hôtes en France.

Les premières valorisations du projet:

Revue de presse: 

Article Futura Planète 21/05/20 

Période: 2016-2021

logos park comunity

Contact

Date de modification : 11 septembre 2023 | Date de création : 14 mai 2020 | Rédaction : AC