SUPERPANAR

SUPERPANAR

SUPERPANAR

Études épidémiologiques sur les Super Panaris chez les bovins

Des « super panaris » ont été rapportés par plusieurs vétérinaires en France. Mais quelles sont leur(s) cause(s) et sont-ils si fréquents que cela ? Deux études débutent en 2023 pour apporter des éléments de réponse à ces questions.
Vache

Crédit Photos : Olivier Fortineau

Description du projet

Depuis quelques années, des cas de « super panaris » sont rapportés chez les bovins. Les animaux sont alors atteints par un panaris extrêmement sévère, avec un gonflement rapide et très important du pied qui peut conduire à une perte d’onglons voire à la mort de l’animal en quelques jours. Plusieurs animaux peuvent être atteints en l’espace de quelques semaines dans certains élevages.

Des cas ont déjà été rapportés en France mais leur fréquence et leur origine sont pour le moment inconnus.

Deux études débutent en 2023 pour améliorer nos connaissances sur cette affection :

  • Tout d’abord une enquête auprès des vétérinaires praticiens ruraux français pour tenter d’évaluer l’incidence des cas en 2022.
  • En parallèle la création d’un Observatoire National des Supers Panaris (ONASUP) pour collecter un maximum d’informations sur les cas apparaissant à partir de janvier 2023 : manifestations cliniques, circonstances d’apparition, examens complémentaires réalisés, traitements entrepris et leurs résultats. Ces informations permettront de mieux connaître la fréquence d’apparition de cette affection et d’offrir des pistes sur les facteurs pouvant en favoriser la survenue et/ou la persistance.

     Un cas peut ainsi être enregistré dans l’Observatoire par un éleveur, son pareur ou son vétérinaire.

     Pour accéder à l’Observatoire, cliquez ici:

     https://groupes.renater.fr/limesurvey/index.php/991574?lang=fr

     Ce lien est également disponible sur le site boiteries des bovins (http://boiteries-des-bovins.fr/), ainsi que sur le site de l’Institut de l’élevage.

     L’Observatoire est ouvert pour un an. Au printemps 2024, un point sera fait pour voir de la nécessité ou non de garder cet Observatoire ouvert et/ou de lancer d’autres études sur cette affection.

Dates du projet :

01/01/2023 - 31/12/2024

Partenaires

Association Nationale des Pédicures Bovins, CFPPA du Rheu, La Coopération Agricole, Eliance, les Ecoles Nationales Vétérinaires de France, GDS France, SNGTV, Institut de l’Elevage, Inrae, Marc Delacroix Formation, Races de France, UMT eBis.

partenaires

Personnes impliquées dans BIOEPAR

Nadine Brisseau ; Raphaël Guatteo ; Anne Lehébel ; Anne Relun

Personne à contacter

Anne Relun : anne.relun@oniris-nantes.fr

Résultats

Aucun pour le moment.

Les premiers résultats de ce projet seront disponibles à l'automne 2023 dans la thèse de Clarisse Delente, étudiante en thèse à Oniris sous la supervision d'Anne Relun.

Liens

https://groupes.renater.fr/limesurvey/index.php/991574?lang=fr

Autres informations

Aucune pour le moment

Date de modification : 11 septembre 2023 | Date de création : 02 mai 2023 | Rédaction : AR