COST COMBAR

COST COMBAR

COST COMBAR

Combatting anthalminthic resistance in ruminants

Les agents pathogènes parasites helminthes causent des maladies graves et comptent parmi les maladies limitant le plus la production des ruminants de pâturage. L'utilisation fréquente d'anthelminthiques pour contrôler ces infections a permis de sélectionner des populations d'helminthes résistants aux médicaments. La résistance anthelminthique est aujourd'hui présente chez toutes les principales espèces d'helminthes en Europe et dans le monde.

Le but de COMBAR est de faire progresser la recherche sur la prévention de la résistance anthelminthique chez les helminthes parasites des ruminants en Europe et de diffuser les connaissances actuelles parmi tous les acteurs concernés. En réunissant des parasitologues, des spécialistes des sciences sociales et des économistes agricoles, COMBAR réunit un ensemble multidisciplinaire de scientifiques qui, normalement, interagissent rarement. L'intégration des PME et de l'industrie dans le consortium facilitera la diffusion des connaissances et des nouvelles technologies dans le domaine de la santé animale.

COMBAR intégrera de nouveaux développements dans le domaine (i) des tests diagnostiques ; (ii) des vaccins pour protéger les animaux contre les infections ; (iii) des fourrages antiparasitaires, (iv) des stratégies de traitement sélectif et (iv) des outils d'aide à la décision. En évaluant ces nouvelles technologies et leurs compromis économiques et les obstacles à leur adoption dans le cadre d'une approche européenne coordonnée, COMBAR s'attaquera à la résistance anthelminthique.

Les objectifs

1. Coordination de la recherche

L'objectif général du projet est de faire progresser, de consolider et de diffuser la recherche et les connaissances sur la prévention des maladies anthelminthiques chez les ruminants.

Des recherches antérieures ont mené à l'évaluation de stratégies novatrices visant à atténuer les effets indésirables. Plus précisément, par l'entremise du la mise au point (i) de nouveaux tests diagnostiques pour les infections helminthiques et la détection de la résistance anthelminthique ; (ii) de vaccins pour protéger les animaux de l'infection et de prévenir toute nouvelle propagation ; iii) des stratégies ciblées de traitement médical sélectif et iv) des outils d'aide à la décision. Cependant, aucune de ces initiatives ne peut à elle seule s'attaquer à la propagation de la résistance anthelminthique. Les chercheurs de ces différents instituts des doivent interagir pour élaborer des moyens plus complets et plus efficaces de gérer la résistance anthelminthique et, de plus, mettre en œuvre des programmes de recherche et de développement de ces outils de terrain. Jusqu'à présent, la connaissance de chacune de ces disciplines est demeurée largement concentrée au sein de projets de recherche spécialisés et consortiums associés.

L'objectif de ce projet est donc de combler le fossé entre les différentes disciplines qui ont mis au point des approches individuelles pour lutter contre la résistance anthelminthique chez les ruminants. Il en résultera de nouvelles combinaisons intelligentes de technologies alternatives et complémentaires et de lignes directrices sur les meilleures pratiques. Pour atteindre les principaux acteurs de l'industrie de la santé animale, nous devons également comprendre comment les vétérinaires, les éleveurs et les sociétés pharmaceutiques perçoivent le contrôle des helminthes et la façon dont les approches proposées pour lutter contre la résistance anthelminthique peuvent être mises en œuvre 
dans différents environnements et pratiques d'élevage à travers l'Europe. Par conséquent, nous devons également intégrer des techniques et des connaissances provenant de domaines scientifiques jusqu'ici inexploités, plus précisément, (i) les sciences économiques à comprendre les avantages financiers et les compromis qu'implique la mise en œuvre de nouvelles méthodes pour lutter contre la résistance anthelminthique et (ii) les sciences sociales pour comprendre le comportement humain en ce qui concerne le contrôle des helminthes, par exemple les anthelminthiques, le choix des produits et les obstacles à la mise en œuvre des conseils sur les meilleures pratiques.

2. Renforcement des compétences

Il est essentiel de diffuser et de développer davantage les connaissances pour lutter contre la résistance anthelminthique dans toute l'Europe et d'apporter ces nouvelles technologies au secteur de la santé animale. Ce projet mettra fortement l'accent sur l'organisation de formations aux nouvelles techniques et la mise en place de liens avec le secteur privé afin d'assurer la mise en marché de ces nouvelles technologies. Le savoir-faire technique du réseau soutiendra les efforts visant à mettre de nouveaux outils sur le marché et à permettre aux vétérinaires praticiens et aux agriculteurs de les utiliser plus pleinement. 

Par conséquent, des ateliers de formation et des séjours scientifiques seront organisés sur des sujets spécifiques :

  • Nouveaux diagnostics en laboratoire et dépistages pour les infections helminthiques et la résistance anthelminthique.
  • Approches non chimioprophylactiques de contrôle.
  • Modélisation de l'épidémiologie des helminthes et mesures de contrôle.
  • Économie de la santé et de la production animales.
  • Méthodologies de la science socio-psychologique dans la recherche en santé animale. En outre, des études pilotes seront organisées sur l'introduction sur le marché d'outils de diagnostic multi-espèces et d'une exposition/foire pour présenter la technologie académique aux entreprises de santé animale tant au niveau national qu'européen.

Date de modification : 11 septembre 2023 | Date de création : 13 décembre 2019 | Rédaction : AC